Ni Chapon ni poularde

NI CHAPON NI POULARDE :

PAS DE SOUFFRANCE ANIMALE
À MA TABLE POUR LES FÊTES

Ces volailles consommées
en fin d'année n'ont de
festives que le nom !

JE FAIS UN DON

Sous prétexte d’obtenir une viande jugée plus savoureuse, ces volailles festives vivent des souffrances inacceptables. Sont élevés ainsi, chaque année, près de 2 millions de chapons et poulardes.

DÉCOUVREZ L’ENVERS DU DÉCOR
DE L’ÉLEVAGE DES VOLAILLES
DITES FESTIVES.

4 questions pour en savoir plus

14
Quand j'achète un chapon,
je suis sûr-e de ce que j'achète.
Quand j'achète un chapon, je suis sûr-e de ce que j'achète.
Faux

La seule chose que vous êtes sûr-e d’acheter, c’est une volaille castrée sans aucune anesthésie.
Une fois les pattes et les ailes de l’oiseau attachées, on pratique une incision au scalpel pour arracher les testicules de l’abdomen.

Une poularde est juste une poule mieux nourrie
Une poularde est juste une poule mieux nourrie
Faux

Même si elles échappent à la castration, elles connaissent une fin de vie en claustration, souvent dans des bâtiments assombris et parfois même en cage.

Les signes de qualité officiels (label Rouge, Bio, AOP…) sont toujours un gage de bien-être pour les volailles
Les signes de qualité officiels (label Rouge, Bio, AOP…) sont toujours un gage de bien-être pour les volailles
Faux

Des pratiques comme la castration à vif, la claustration et même l’enfermement en cage pour la « finition » sont exigées dans les cahiers des charges des chapons ou des poulardes.

On a fait de gros progrès contre la souffrance animale : difficile aujourd'hui d'aller plus loin
On a fait de gros progrès contre la souffrance animale : difficile aujourd'hui d'aller plus loin

Mais beaucoup reste à faire, comme l’interdiction du chaponnage qui est une pratique illégale en Belgique par exemple.

Je refais le quiz
Je fais un don

Votre soutien est indispensable pour mettre fin à la souffrance des chapons, des
poulardes, et de tous les animaux d'élevage.

Ensemble, exigeons dès maintenant :

1

L’interdiction des mutilations.

2

L’interdiction de l’élevage en cage et de la claustration prolongée pour toutes les espèces.

3

L’évolution des cahiers des charges des labels de qualité officiels qui obligent encore à mutiler et à confiner des animaux sous couvert de tradition gastronomique.

4

L’interdiction du chaponnage comme l’ont fait, par exemple, nos voisins belges.

Pour les fêtes, refusez vous aussi la souffrance animale
et faites un cadeau aux volailles dites festives

62 66€

de réduction fiscale

34€
Votre don de 100€
ne vous coûte réellement que 34€
après déduction fiscale de 66 %

Votre don est déductible de vos impôts dès l'année
prochaine, à condition
de le faire parvenir avant
le 31 décembre 2019.

N'attendez pas pour agir.

Nous utilisons des cookies sur ce site afin d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

J’ACCEPTE